Mahé FROT
mahe2_web Mahé FROT

Comédienne depuis 1982, elle a découvert le théâtre par hasard (s’il existe) par le biais de la technique puis de la marionnette. Suite à un premier stage avec Christian Dente, il lui est apparu que le théâtre ferait entièrement partie de sa vie. Après 4 ans de travail notamment autour d’une création d’une pièce de café-théâtre « La Maîtresse Décolle », et la rencontre en 1985 de Jean-Louis Hourdin qui deviendra son « mentor », elle décide de se former et s’inscrit pendant 2 ans aux cours de l’atelier Serge Martin à Paris.

 Elle joue dans une trentaine de pièces classiques et contemporaines :

Alfred Jarry (Ubu Roi / Théâtre du Diamant Noir), Cervantès (Don Quichotte et … /  Théâtre du Diamant Noir), Bernhard  (Au But / Cie La Base), Durif (Textes divers / Jean-louis Hourdin), Harold Pinter (Pièces radiophoniques / Théâtre du Diamant Noir), Molière (Tartuffe / La Clique d’Arsène, Les Femmes Savantes / Théâtre du Bocage), Grégory Motton (Reviens à toi / Compagnie d’un jour), Ionesco (Les Chaises et La Leçon / Le Moulin Théâtre), Karl Valentin (Montage / La Clique d’Arsène), Goldoni (Les Femmes Pointilleuses / Théâtre du Galion)

Elle joue dans des spectacles pour enfants et fait partie de deux spectacles de rue.

Elle est  souvent attirée par des collectifs de création comme la Clique d’Arsène en 1992, La Toupie en 1998, l ‘association Chap’de Lune actuellement. Aujourd’hui, elle collabore avec Françoise Le Meur au sein du T.D.N. (Théâtre du Diamant Noir).

Elle encadre des ateliers théâtre pour enfants puis se met à la mise en scène dans des troupes amateurs et comme œil extérieur pour des compagnies professionnelles.

Elle s’est régulièrement formée par le biais de stage théâtre et cinéma. Elle joue de temps en temps dans des films ou téléfilms et participe à de nombreuses lectures en particulier avec le T.D.N..

Grâce au montage de textes de Karl Valentin « À l’ami Karl », elle apprend le tuba puis le soubassophone et joue dans plusieurs fanfares, actuellement avec la fanfare  « Le Cri du Chapeau ».