Emmanuelle Bouriaud

BE Emmanuelle Bouriaud

Premier prix des conservatoires de Poitiers et Tours en alto et musique de chambre,  Emmanuelle décide, une fois ses diplômes en poche, de passer du côté des musiques amplifiées, de l’improvisation et de l’apprentissage par l’oralité. Elle intègre une troupe de musiques de rue et plusieurs formations de musique actuelle avec lesquelles elle fait ses premières armes sur scène et dans la rue.
En 1999, elle fonde avec Julie Toreau le duo Julot Torride. L’orchestration atypique de cette formation (chant-alto) fait qu’elle est amenée à développer un jeu particulier, mêlant l’alto classique à l’utilisation de pédales d’effets et de loop, n’hésitant pas à détourner l’alto de son utilisation originelle.
Depuis, elle se frotte à tous les styles : elle est altiste de Julot Torride, La Quinte, Goupile et Coyotte (chanson française), de Julien Dexant (Blues Folk), du Lobe (orchestre d’improvisation dirigé par Claire Bergerault). Elle est également altiste, bassiste et arrangeuse de la Cie Jacqueline Cambouis (« Le Vipère Assassines Fan Club », théâtre musical et décalé pour la rue), et bassiste du groupe punk Le Quai des Garces. Elle crée en 2012, un solo de compositions originales, le Violinoscope, qui s’efforce d’allier ses multiples. influences musicales.